Posted on

SAM Super Auction

I was at the SAM Super Auction yesterday! It was my first time participating. I had a blast! Raked in quite a nice loot, too. Aquarium societies are a great place to get animals and plants that aren’t sold in stores. I finally got my hands on a live moina culture!

It was really nice to meet so many other hobbyists. I think I might have to squeeze the monthly meetings into my schedule. That means something else is gonna have to come out. Ehh, who needs sleep, am I right?

Posted on

Axolotl Diseases

This page was sorely due for an update, so I’m taking it offline for a bit. Sorry for the inconvenience! I will be replacing it shortly, but in the meantime, feel free to email me or use the Ask a Vet! contact form.

Posted on

Introduction au cycle de l’azote (ou, comment est mort votre premier poisson rouge)

La plupart des gens qui achètent un animal aquatique pour la première fois doivent en faire le deuil au cours du premier mois. Ce phénomène est dû au fait que les boutiques qui vendent ces animaux ne prennent généralement pas la peine d’enseigner le cycle de l’azote à leurs employés, ni à leurs clients. Or, il s’agit d’une composante essentielle à tout écosystème aquatique. Ce bel exemple de commensalisme (une relation symbiotique qui bénéficie à tous les participants) est l’élément qui permet aux animaux de survivre en milieu aquatique.

La première chose qu’il est important de réaliser, c’est qu’un aquarium n’est pas qu’un bac rempli d’eau; c’est une réplique miniature de l’écosystème qui permet à la vie de s’épanouir dans nos rivières et nos océans. L’eau est remplie de microorganismes, et certains d’entre eux jouent un rôle extrêmement important.

Voici les héros du monde aquatique : les bactéries nitrifiantes.

Dans votre aquarium tout comme dans la nature, les excréments d’animaux et autres matières organiques en cours de décomposition relâchent de l’ammoniaque (NH3) en permanence. L’ammoniaque est extrêmement toxique; la plupart des animaux aquatiques n’en supportent pas même une trace. Heureusement, des bactéries telles que les nitrosomonas (ou plus rarement nitrosococcus, que j’ai été trop paresseuse pour dessiner ici) parviennent à utiliser l’oxygène présent dans l’eau pour convertir les molécules d’ammoniaque en nitrites (NO2).

Les nitrites sont moins toxiques que l’ammoniaque, mais ils ne sont pas sans danger pour les animaux aquatiques. À mesure qu’ils s’accumulent dans l’aquarium (ou dans tout autre cours d’eau), ils peuvent causer des brûlures, maladies et même entraîner la mort. Par chance, les nitrobacter sont là pour intervenir! Ces bactéries convertissent les nitrites en nitrates (NO3), qui sont beaucoup moins toxiques que les deux autres molécules.

Dans la nature, les nitrates n’ont pas vraiment la chance de s’accumuler de façon dramatique, car les plantes et les algues les consomment pour leur croissance. Si vous mettez des plantes dans votre aquarium, elles « mangeront » une partie des nitratres pour vous.  Les restes serviront de nourriture aux algues; c’est pourquoi vous pourriez remarquer une prolifération soudaine de l’algue dans votre aquarium si vous n’avez pas changé l’eau depuis trop longtemps.

Si les nitrates continuent de s’accumuler plus rapidement que les plantes et les algues ne peuvent les utiliser, vos animaux pourraient finir par tomber malades. C’est alors à vous d’intervenir! Peu importe le type d’animal, il faudra changer une partie de son eau au moins une fois par semaine. Il est recommandé de tester les niveaux d’ammoniaque, nitrites et nitrates de temps à autre afin de vous assurer que ces précieux microorganismes sont présents et continuent d’accomplir leur travail.

Voilà donc pourquoi un aquarium encore neuf pose un risque particulier! Un environnement aquatique trop propre n’est pas sécuritaire.

Plus spécifiquement, le problème se trouve au niveau du filtre. Lorsque vous achetez un nouveau filtre, il ne contient pas de bactéries. Cela signifie que vous devez les installer vous-même et leur donner le temps de se bâtir une colonie avant de pouvoir ajouter des animaux à votre aquarium en toute sécurité; c’est ce que l’on appelle le rodage ou « cyclage » de l’aquarium. Roder (cycler) un aquarium est un processus long et ennuyeux, et la plupart des gens qui démarrent un nouvel aquarium ne complètent pas cette étape faute de patience ou de connaissances. Puis, à mesure que l’ammoniaque s’accumule dans l’aquarium, leur animal se met à dépérir. Ce phénomène est si commun qu’on l’appelle le syndrôme du nouvel aquarium.

Maintenant que vous comprenez l’importance du rodage, voici comment le faire correctement.

Posted on

Est-ce que je peux mettre deux axolotls ensemble? Est-ce qu’ils vont se battre?

Les axolotls ne sont pas des animaux sociaux; ils n’ont pas besoin d’amis pour se divertir. Ceci dit, vous pouvez très bien garder plusieurs axolotls ensemble, en autant qu’ils soient de taille similaire. Si l’un des axolotls est assez petit pour entrer dans la bouche de l’autre, il se fera probablement dévorer. Normalement, les axolotls sortent de leur phase cannibale lorsque leurs quatre pattes ont terminé de pousser, mais il arrive que certains individus conservent ces instincts. Si l’espace est limité dans votre aquarium, vous pourriez voir des signes d’aggressivité lors des repas. De plus, un axolotl qui souffre de malnutrition pourrait tenter de manger les pattes d’un de ses compagnions pour combler ses besoins nutritionnels. Les pattes d’axolotls peuvent repousser, mais il est préférable d’éviter ce genre d’incident en fournissant à vos animaux une diète et un environnement adéquats.

Notez que si vous gardez un mâle et une femelle dans le même aquarium, ils ont de fortes chances de se reproduire. Les larves ne sont pas si faciles à élever, alors assurez-vous de savoir dans quoi vous vous embarquez!

Posted on

De quels soins les axolotls ont-ils besoin? Est-ce qu’il est difficile de s’en occuper?

Il est très facile de prendre soin d’un axolotl; il suffit de leur fournir le bon environnement. Si leur habitat est adéquat, vous n’aurez qu’à les nourrir et garder leur eau propre.

Nourriture
Un axolotl adulte ne mange qu’un ver de terre à chaque deux jours (les vers canadiens utilisés pour la pêche). Les axolots que j’élève sont également habitués à la nourriture sèche. Celle-ci est très pratique, mais je recommande tout de même de nourrir vos axolotls avec des vers quand vous le pouvez, car ils sont moins salissants.

Nettoyage au quotidien
Peu importe la nourriture que vous choisissez, elle ressortira le lendemain en une seule crotte solide, facile à ramasser au moyen d’une poire à jus. Je vous recommande de la ramasser dès que vous la remarquez, car les axolotls ont tendance à se mettre n’importe quoi dans la bouche… et comme ils n’aiment pas le goût, ils cracheront de la crotte partout!

Changements d’eau
Que votre axolotl fasse pleuvoir de la crotte ou non, il faudra changer une partie de l’eau à chaque semaine (⅓ à ½) à l’aide d’un siphon. Si votre eau ne contient pas de chloramine, vous pouvez la laisser reposer 24h avant de l’ajouter à l’aquarium; cela permettra au chlore de s’évaporer. Si votre eau contient de la chloramine (ou si, comme moi, vous n’avez pas la patience de préparer votre eau à l’avance), vous devrez traiter l’eau de l’aquarium avec un agent de conditionnement.

Ce n’est pas plus compliqué que ça! Si vous maintenez cette routine, vos axolotls resteront en santé.

Posted on

Habitat

Un habitat adéquat fait toute la différence! Avant de vous procurer un axolotl, prenez un moment pour vous familiariser avec ses besoins.

Taille de l’aquarium
À l’âge adulte, les axolotls peuvent atteindre une taille de 10 à 12″. Il faut prévoir un minimum de 10 gallons par axolotl (15 est préférable). Si possible, choisissez un aquarium fait sur le long plutôt qu’en hauteur; les axolotls préfèrent marcher au fond de l’aquarium et ne nagent que très rarement. Assurez-vous qu’ils puissent se retourner confortablement, sans se heurter à la vitre ou au décor.

Filtration
Les axolotls préfèrent une eau peu mouvementée. Si le débit d’eau est trop fort, ils peuvent devenir stressés au point d’en tomber malades. Ils sont très légers et se font facilement balloter par le courant. Pour cette raison, il est préférable d’éviter les petits filtres électriques communs en aquariophilie (ceux qui sont faits pour chevaucher la bordure de l’aquarium, souvent appellés HOB filters ou power filters). Les filtres les plus sécuritaires pour les axolotls sont les filtres de type poret, boîte, matten ou canister. Si vous choisissez un filtre de type canister, il faudra vous assurer de recouvrir l’entrée d’eau d’une éponge et d’ajuster le débit d’eau au minimum.

Peu importe le modèle de filtre que vous choisirez, il faudra préconiser la filtration biologique. Tout comme les poissons, les axolotls sont susceptibles au syndrôme du nouvel aquarium; il est donc essentiel de cycler votre filtre avant d’introduire un axolotl à votre aquarium. Si vous ne savez pas ce que cela signifie, je vous conseille de consulter la rubrique Aquarium 101, en commençant par cet article : Le cycle de l’azote (ou, comment est mort votre premier poisson rouge).

Substrate (ou pas?)
Il n’est pas nécéssaire d’ajouter un substrat à votre aquarium. Personellement, je préfère ne pas en utiliser; cela facilite le nettoyage. Si vous choisissez d’ajouter un substrat pour des raisons esthétiques, souvenez-vous que le sable est dangereux pour les larves d’axolotls, tandis que le gravier est dangereux pour les axolotls juvéniles et adultes. Vous pouvez utilisez des roches, en autant qu’elles soient douces au toucher et plus grosses que la tête de votre axolotl. Les axolotls sont comme les bébés : tout ce qui est assez petit pour entrer dans leur bouche finira dans leur bouche!

Décor
Les axolotls aiment explorer leur environnement; il est recommandé de varier le décor de temps à autre. Ils aiment grimper sur divers objets, s’agripper à tout ce qui flotte, et trouver de nouvelles cachettes. Ils apprécient les plantes (véritables ou en plastique), le bois flotté, les tubes de PVC, les pots en terre cuite et autres cachettes. Assurez-vous que tous les éléments du décor soient lisses et trop gros pour être avalés. Les plantes naturelles ne posent pas de problème car les axolotls détestent manger de la verdure (malheureusement, ils n’ont pas ces scrupules envers les petits caillous!) Je recommande d’utiliser des plantes flottantes, car elles fournissent de l’ombre et ne sont pas encombrantes pendant les changements d’eau.

Lumière (ou pas?)
Les axolotls n’ont pas besoin d’un aquarium éclairé. Comme ils n’ont pas de paupières, ils sont facilement aveuglés par les changements de luminosité soudains et ont tendance à se cacher des lumières fortes. Leur vision est plutôt faible; ils chassent principalement en suivant les odeurs et en réagissant aux mouvements de l’eau. Si vous avez besoin de lumière pour faire pousser des plantes ou pour prendre des photos, assurez-vous que votre axolotl ait accès à des zones ombragées.

Température
Les axolotls sont des animaux subtropicaux; cela signifie que leur aquarium ne doit jamais être chauffé. Ils peuvent supporter des températures allant de 4 à 23°C, mais préfèrent demeurer entre 15 et 18°C. À 23°C, ils seront inconfortables et pourraient refuser de manger. À 24°C et plus, le stress peut les rendre malades et éventuellement causer la mort. Il est préférable de garder votre aquarium dans la pièce la plus froide de la maison. En été, vous pourriez avoir besoin de refroidir la pièce à l’aide d’un climatiseur ou de refroidir l’eau de l’aquarium à l’aide d’un ventilateur ou un refroidisseur.

Couvercle (ou pas?)
Personellement, je ne recouvre pas mes aquariums. Aucun de mes axolotls n’est jamais sauté hors de l’eau, mais à ce qu’il paraît, cela peut arriver. Si, comme moi, vous préférez garder vos aquariums à découvert, assurez-vous de garder le niveau d’eau suffisemment bas pour décourager les sauteurs.

Posted on

Filtration Basics

There are many models of filter, but they all rely on the same principles. There are three types of filtration: mechanical, chemical and biological. Understanding what these do will help you choose the right filter, save money on expensive filter media, and keep your aquatic pets safe from new tank syndrome.

Mechanical filtration
Most filter models rely on some type of mechanical filtration. Mechanical filtration is the process of physically trapping debris that are floating in the water, so that you can remove it by hand. This is done by forcing the water through an absorbant, porous material such as a sponge, filter pad or floss. Any particles too big to fit through the pores will stick to the material, which will eventually clog and need to be rinsed out or replaced.

Materials will large pores will last longer without clogging, but will let many small particles through. We often refer to those materials as pre-filters, because they are typically used as the first step of any multi-step filtration system. By removing the largest chunks, it allows the rest of the system to do a better job without clogging right away.

Materials with small pores will trap fine particles, but this also means they will saturate easily and need to be replaced often. We tend to refer to these materials as water polishers, since they help to make the water look much clearer. These are typically used as the last step of any multi-step system.

Chemical filtration
This type of filtration relies the chemical properties of carbon or other materials with high affinity for the types of molecules that we want to remove from the water (ammonia, heavy metals, etc.) As water flows through the substance, those molecules bind to the carbon atoms (or whatever the chemically attractive substance is). Once saturated, the material needs to be replaced or recharged.

Because we often use carbon cartridges to filter our own drinking water, chemical filtration is what most people think about when they think of water filtration. You might be surprised to know that this type of filtration, while useful, is not actually essential in an aquarium. Unless you are trying to remove leftover medication from the water, or you are dealing with a major ammonia crisis, it’s perfectly fine to omit it.

In fact, chemical filtration can sometimes cause more harm than good. Some of the most commonly used substances, such as carbon, begin to leech harmful substances back into the water once it reaches its saturation point. For this reason, it absolutely must be changed once a month. If you’re as lazy as I am when it comes to filter maintenance, you’ll probably want to look into different options. Carbon use has also been linked to hole in the head disease (HITH, or head and lateral line erosion, HLLE) in certain species of fish.

Biological filtration
This type of filtration is absolutely essential to the survival of your aquatic pets. A healthy aquarium isn’t just a glass box filled with water — it’s a whole ecosystem, full of living organisms with important roles to play. The term “biological filtration” refers specifically to the most crucial of these organisms: two groups of bacteria that, together, process harmful nitrogenous waste into a much less toxic form. You can read more about this process here: Introduction to the Nitrogen Cycle (or, Why You Killed That Goldfish When You Were Little). For now, let me just say that without these little guys, we wouldn’t be able to keep aquatic pets alive in our homes. Hobbyists call these little magic helpers BBs (short for beneficial bacteria).

To be able to perform their important job, BBs need to make a cozy home for themselves inside your filter. They inhabit porous materials like sponges, bio-balls and ceramic rings. Collectively, we refer to these substances as bio media. The process of helping the BBs colonize their new homes is called cycling, and it is the most important thing you need to do before bringing any new aquatic animal home. You can read about proper cycling methods here: How to Cycle Your Aquarium.

Keep in mind that bio media should never be replaced. If it’s especially dirty, you can rinse it by swishing it around in a bucket filled with aquarium water. Never rinse your bio media under the tap, as BBs are sensitive to chlorine. Don’t squeeze the sponges, either!

If your filter only accepts disposable cartridges, make sure to always leave an old cartridge behind the newer one to give the bacteria a chance to migrate (or better yet, get a better filter!)

 

Posted on

Comment savoir si l’axolotl est le bon animal pour moi et ma famille?

Préférez-vous un animal très actif?
Les axolotls attendent patiemment qu’une proie s’aventure trop près d’eux. Ils ne passent pas beaucoup de temps à nager, préférant plutôt marcher au fond de l’aquarium. Pour s’amuser, ils grimpent sur le décor ou l’utilise pour se laisser flotter. Leurs poses un peu loufoques peuvent être amusantes, mais si vous cherchez un animal qui bouge beaucoup, vous devriez plutôt choisir un poisson! Par contre, leur tendance à rester immobiles ou à bouger lentement en font d’excellents sujets pour la photographie.

Êtes-vous en mesure de garder leur eau bien froide?
Les axolotls préfèrent une eau entre 15 et 18°C.  Ils peuvent tolérer des températures allant de 4 à 23°C, mais à partir de 24°C, ils pourraient tomber malades et même mourir de chaleur. Si la pièce devient trop chaude en été, il vous faudra refroidir l’eau à l’aide d’un climatiseur, ventilateur ou refroidisseur pour aquarium.

Comprenez-vous le cycle de l’azote?
Avant de vous procurer un animal aquatique, il est important d’apprendre comment établir un aquarium de façon à pouvoir garder cet animal en vie. Prenez un moment pour lire à propos du cycle de l’azote, sa relation au syndrôme du nouvel aquarium, ainsi que la bonne façon de préparer votre filtre avant d’introduire un axolotl dans votre aquarium.

Pouvez-vous vous engager à en prendre soin?
Avec un habitat et des soins adéquats, les axolotls peuvent vivent de 10 à 12 ans en captivité.